samedi 25 mars 2017

Skully Fourbery, tome 1

HISTOIRE

A la mort de son oncle, Stephanie hérite d'une grande partie de ses biens, à son immense surprise. Mais plus qu'un héritage, elle va découvrir un monde qu'elle n'avait jamais soupçonné...

CRITIQUE

J'ai déjà lu ce premier tome des années auparavant, mais je voulais le relire pour deux raisons : me remémorer ce premier tome dont je n'en gardais aucun souvenir ; et rédiger une nouvelle chronique, n'étant plus satisfaite de celle que j'avais faite sur Skyrock.

On découvre Stephanie, une pré-adolescente qui va découvrir un monde totalement inconnu et dangereux, peuplé de magie et de personnages loufoques. Parmi eux, Skully Fourbery, un squelette-détective à la langue bien pendue, magicien à ses heures et ancien ami de son défunt oncle. Ensembles, ils vont tenter de résoudre le mystère entourant sa disparition.

Autant le dire d'emblée : j'ai kiffé ! J'ai adoré ce premier volet qui met en place l'univers et les personnages !

L'histoire est très prenante, et ce dès les premières pages ; Stephanie se fait agresser dans la maison de son oncle, mais est sauvée par Skully, qui va l'entraîner dans son univers. Enfin, c'est plutôt elle qui va l'accompagner, sans lui demander son avis !
Durant toute ma lecture, je me suis demandée où l'auteur voulait m'emmener. On découvre l'univers en même temps que Stephanie, ce qui est une bonne occasion pour mettre en place les règles magiques qui gouvernent le monde de Skully. Un univers plutôt sympa à suivre, même si pas riche. Ceci dit, je pense qu'on découvrira d'autres éléments dans les tomes suivants.

J'ai bien aimé la façon dont le côté fantastique est amené et les explications fournies. Bon, y a pas mal d'infos à saisir, mais c'est pas lourd pour autant. J'ai surtout apprécié la partie avec les noms ; ici, votre véritable identité doit être protégée à tout prix. Il faut donc vous présenter sous un pseudonyme (en quelque sorte) pour garantir votre sécurité et ne pas vous faire manipuler.
La magie est évidemment présente, mais je regrette qu'elle n'ait pas été très abordée. On en parle peu, mais j'aurais aimé en apprendre davantage, notamment par le biais de Stephanie, bien décidée à entrer en apprentissage dans ce domaine.
De plus, il est question d'objets magiques capable de tuer les plus puissants sorciers et de permettre à son détenteur de conquérir le monde.
Rien d'original de ce côté-là, mais Derek Landry nous présente un monde très dangereux où la mort peut frapper au moment où on s'y attend le moins.

C'est d'ailleurs le premier point qui m'a déroutée car il ne nous épargne pas les détails sordides, notamment dans les scènes de combat. Pour de la littérature jeunesse, les descriptions de ces moments d'actions sont, certes, très accrocheuses, mais je les ai trouvées un peu limite pour des pré-adolescents. Je recommande d'ailleurs cette lecture pour les ados de 14-15 ans.

Pour en revenir à l'histoire, j'ai adoré suivre Stephanie et Skully dans leur enquête. Si elle n'est pas originale, j'ai surtout adoré les dialogues entre nos deux zigotos qui sont juste impayables et très drôles et leurs personnalités, complètement loufoques !

Stephanie est une pré-ado de 12 ans qui se lance (sans vraiment réfléchir) dans cette enquête concernant son oncle. Elle n'hésite pas à s'incruster, au grand dam de Skully ! La miss possède une personnalité forte et un caractère mûr pour son âge.
Et c'est le deuxième point le plus déroutant de ce roman.
La demoiselle a 12 ans, or elle agit comme si elle en avait 16-17. J'ai trouvé sa manière de se comporter étonnante pour son âge, même si elle possède une grande maturité et une aptitude à comprendre facilement les choses.
Quand à Skully, notre détective (qui est surtout un squelette vivant), s'il possède des pouvoirs et sait se battre, il a surtout un égo surdimensionné, ce qui donne lieu à des scènes parfois loufoques, mais hilarantes ! Combien de fois ne se vante-t-il pas de son génie devant Stephanie ?
Je peux comprendre que cela peut agacer, mais perso, j'ai adoré ces moments qui ont fait mouche et m'ont fait rire à chaque fois !
De plus, il se montre sarcastique par moment, au moment inopportun (pas toujours, mais c'est parfois le cas), ce qui peut là aussi agacer le lecteur. Mais là encore, je n'ai pas trouvé ce point dérangeant.
Mais l'auteur nous réserve bien des surprises concernant notre cher squelette : il semblerait qu'il ait un vécu difficile. J'ai hâte d'en apprendre plus dans les tomes à venir !

On a aussi des personnages secondaires très sympas et étranges, comme China Spleen, qui peut soumettre les autres à sa volonté ; Tanith dont la débrouillardise n'a d'égale que sa dextérité à l'épée ; Hideous, le tailleur personnel de Skully et surtout détenteur d'une force colossale, etc.
Des protagonistes que j'ai aussi hâte de retrouver dans les prochains volets ! Et vu ce qu'il advient d'eux, cela me donne encore plus envie de lire le tome deux !

Le style est percutant, accrocheur. Je ne me suis pas ennuyée une seconde ; à chaque fin de chapitre, l'auteur arrive à nous donner envie de lire la suite tant j'ai été prise dans l'histoire. Son récit offre des moments d'actions, de magie et d'accalmies aussi ; l'occasion pour les personnages de se poser et de se dévoiler un peu plus.

Un premier tome qui part sur les chapeaux de roues, des personnages attachants et loufoques, des dialogues juste dingues entre Stephanie et Skully et un style percutant : cette relecture est presque une réussite totale !
Je regrette juste le manque de développement de la magie, l'âge de Stephanie qui ne colle pas avec ses agissements et des moments parfois limites pour de la littérature jeunesse.
Mais assurément un livre extra qui m'a fait passer un excellent moment !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire