vendredi 17 mars 2017

La maison aux 52 portes

HISTOIRE

Maëlys emménage avec ses parents dans la vieille maison d'un lointain parent. Là, un secret de famille la concernant directement va lui permettre de résoudre le mystère entourant la maison aux 52 portes.

CRITIQUE

Cela fait très longtemps que je voulais lire ce petit roman, mais sans passer par la case "acheter neuf". J'ai pu le trouver d'occasion en brocante (l'une des premières de 2017) et je suis très contente.
Parce que le fait même que ce livre soit si court explique pourquoi j'ai été déçue par cette lecture.

On suit Maëlys, une jeune fille qui tente de percer le mystère autour d'une vieille maison qui possède comme particularité d'avoir 52 portes !

Le scénario est plus que sympa sur le papier. Mais le reproche global que je reproche à ce roman est clairement son manque d'exploitation des idées.
Etant donné qu'il fait plus ou moins 150 pages, on reste en surface tout le temps. Pourtant, le côté fantastique avait de quoi apporter son lot de surprises, voire de frayeurs au vu de quelques scènes. Mais ce ne sera jamais le cas. Ce qui est très frustrant !
Et ça l'est d'autant plus que l'histoire est plutôt sympa à lire ; j'étais malgré tout curieuse de connaître les secrets entourant les murs de cette maison et "voir" l'aspect fantastique qui s'en dégageait. Je n'ai eu aucune surprise, mais, une fois encore, ça reste trop vague pour que j'y trouve un véritable intérêt à l'histoire.

Autre problème : la facilité avec laquelle tout est résolu. Et surtout, la façon dont Maëlys gère ses découvertes sur elle-même et la maison laisse perplexe. Elle accepte tout (trop) naturellement, ce qui m'a paru étrange. Là encore, c'est beaucoup trop facile pour que j'y trouve une certaine crédibilité au récit.

Et les personnages, j'en parlerais peu. Maëlys gère la situation d'une main de maître, même si je l'ai trouvée attachante en dépit de la brièveté de son histoire (puisqu'elle est la narratrice). On découvre en-même temps qu'elle les secrets de la maison et les souvenirs qui s'y rapportent. Sans doute le point le plus intéressant du roman.
Les parents sont finalement assez peu concernés par ce qui arrive puisqu'ils ne se rendent pas compte des événements bizarres qui s'y déroulent. Il faut dire aussi que l'adolescente les mets peu au courant de ce qui se passe !

Le livre se lit très vite, mais ça reste très jeunesse. Je vous avoue que je n'en retiens rien de spécifique.

J'aurais dû m'attendre à aussi peu de développement tant dans l'intrigue que dans les personnages. Pourtant, ça se lit très vite et l'héroïne est attachante.
Je crois que La maison aux 52 portes est trop jeunesse pour moi.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire