vendredi 28 avril 2017

Orange, tome 1

HISTOIRE

Un matin, Naho reçoit une drôle de lettre : il s'agirait de la Naho du futur qui lui écrirait du temps où elle était au lycée, afin qu'elle puisse changer le cours de l'histoire !
Faut-il croire cette histoire abracadabrante ? Naho va pourtant vite s'apercevoir que les événements décrits dans les lettres se réalisent vraiment.
Mais peut-elle vraiment changer le futur ?

CRITIQUE

Je suis tombée sur ce titre par hasard, et j'ai trouvé la couverture toute mignonne. Et comme je voulais continuer ma redécouverte du manga, suite à mes précédentes lectures très positives dans ce genre, je l'ai donc emprunté.
Verdict ? Encore une série que je vais suivre de près car j'ai beaucoup aimé ce premier tome. Et comme la série est courte (cinq volumes à peine), je compte bien la poursuivre jusqu'au bout !

Orange met en scène Naho, une lycéenne qui vit sa vie tranquille avec sa petite bande d'amis. Ils vont même accueillir Kakeru, le nouvel élève qui va rapidement trouver ses marques.
Mais Naho a un secret : elle a reçu des lettres de sa future elle ! C'est la Naho âgée d'une trentaine d'années qui lui écrit pour qu'elle puisse changer les événements survenus au lycée.
Mais la version ado de Naho hésite : doit-elle y croire ? Et surtout, peut-elle vraiment changer le cours des choses ?


C'est tout ce questionnement qui est au centre de ce premier tome. Naho, au début incrédule, va peu à peu essayer de modifier son présent pour que son futur soit modifié. Mais est-ce que ces changements vont altérer sa future version d'elle-même ? Voire celle de ses proches ?
Je trouve dommage que le manga ne montre pas l'influence des agissements de la Naho ado sur la Naho du futur. Peut-être en parlerons-nous dans les tomes suivants, mais cette absence de conséquences sur le passé et et le futur m'ont vraiment fait défaut. Ce qui explique pourquoi ce manga n'est pas un coup de cœur.

En revanche, j'ai beaucoup aimé la façon dont l'intrigue est amenée, au travers de ces fameuses lettres. Et surtout, la réflexion qu'elles apportent : peut-on vraiment effacer les regrets du passé ? Ne risque-t-on pas d'en créer de nouveaux ?
C'est autant de questions auxquelles Naho (ado) est confrontée. Et c'est ce cheminement intérieur qui va la pousser à accomplir des actions qu'elle ne se pensait pas capable de faire (cf. le match de base-ball). C'est aussi l'occasion pour elle de se positionner par rapport à Kakeru, le nouvel élève de sa classe, auquel elle va éprouver des sentiments très forts.
Bref, l'histoire se révèle doucement et nous montre deux visions : celle de Naho au lycée et la Naho du futur (même si ses apparitions sont plutôt brèves) où on la voit avec ses anciens camarades ; et on se rend compte qu'elle est rongée par le regret. Ce qu'elle dévoile d'ailleurs dans ce volet ne fait que confirmer sa motivation à demander à sa version lycéenne de modifier le temps.

Les personnages présentés sont tellement attachants !
A commencer par Naho (version lycée), qui va petit à petit se découvrir une force insoupçonnée, grâce aux lettres qu'elle a reçu. Elle se pose beaucoup de questions, certes, mais elle ne se contente pas d'être passive en se demandant sans arrêt si ce qu'elle vit est vrai ou pas. Elle finit par prendre les choses en main, malgré ses hésitations parfaitement compréhensifs.
Une héroïne vraiment attachante qui risque fort d'évoluer par la suite. Et j'ai hâte de voir ça !
On a aussi Kakeru, mystérieux, mais qui se révèle aussi. Bon, beaucoup plus en douceur que Naho, mais je le trouve très intéressant.
Les autres persos de la bande sont tous sympas, même si plus en retrait par rapport aux deux autres cités précédemment. Mais ils apportent chacun leur touche personnelle et offrent des moments d'amitié bienvenus dans ce récit.

J'aime beaucoup le chara-design de tout ce petit monde ! Surtout Naho, qui possède, je trouve, un visage très doux. L'ensemble est très agréable à regarder.

Voilà un nouveau manga que je vais suivre de près ! Une histoire mêlant présent et futur, des personnages attachants et un coup de crayon agréable font d'Orange une belle découverte à savourer comme le fruit dont elle porte le titre !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire