dimanche 28 janvier 2018

Hantée

HISTOIRE

Delilah tombe sous le charme de Gavin, un garçon qu'elle avait jadis défendu, ce qui lui a d'ailleurs causé de sérieux ennuis. Ce dernier semble éprouver la même attirance, au point de l'inviter chez lui.
Mais la maison de Gavin n'est pas ordinaire : elle est vivante. Et elle compte bien montrer à la jeune fille que Gavin lui appartient...

CRITIQUE

J'avais repéré ce livre à sa sortie en grand format. Une maison vivante qui cherche à éliminer sa rivale, cela ne vous rappelle rien ? Eh oui : Christine de Stephen King. Sauf qu'au lieu d'une voiture, c'est carrément tout une maison que Delilah doit affronter.
L'ensemble est globalement bon, même si cette lecture ne restera pas dans les annales.

Delilah vient de retourner dans sa famille, après avoir passé sa scolarité dans un pensionnat pour filles. Là, elle retrouve Gavin, un garçon qu'elle a défendu des années auparavant. Elle tombe sous son charme et lui aussi : il l'invite même dans sa maison. Mais cette dernière n'est pas ordinaire : en effet, elle est vivante et va vite montrer à Delilah qui est la véritable patronne !

Le concept d'une maison vivante sur le papier est vraiment géniale ! Et les auteures ont su assez bien mettre l'idée en place. Certaines scènes sont assez flippantes (je pense à celle de la salle de bain) et apporte de la tension dans ce récit. Bon, soyons francs, c'est pas non plus des scènes d'horreur qui vont vous faire VRAIMENT frémir. On n'est pas chez Stephen King.

Mais la maison en elle-même devient un personnage à part entière et ça, c'est le gros point positif du roman. Elle a une conscience propre, au point que le couple dénomme les objets en les appelant par leur nom quotidien, avec une majuscule (Chaise, Lit, Pelouse, etc). Et ces objets, banals à priori, peuvent se transformer en armes de destruction massive ; quand ce n'est pas Maison elle-même qui provoque d'étranges phénomènes.

En revanche, l'explication sur ses origines magiques ne m'a pas spécialement convaincue. Disons qu'il s'agit surtout d'hypothèses et pas de réelles conclusions sur les événements qui s'y déroulent. D'autant plus qu'elles arrivent assez tardivement dans le roman.

L'histoire en elle-même est plutôt plaisante à suivre ; on oscille facilement entre le fantastique et la romance. Et cette dernière est non seulement bien menée mais ne prend pas trop de place ! Et ça fait du bien de lire une histoire d'amour pas niaise, mais au contraire bien construite, avec des personnages francs, qui se lancent de temps en temps des petites piques et se soutiennent mutuellement.

Et ce que j'ai aussi aimé, c'est la narration à deux voix. On alterne entre les points de vue de Delilah et Gavin qui vont donc nous apporter deux éclairages différents sur une même situation. Et c'était très intéressant de voir leur manière de réagir par rapport à Maison. Entre la première qui la découvre et le deuxième qui baigne dedans depuis son plus jeune âge, sans jamais s'être posé des questions (ce qui m'a d'ailleurs posé problème. Mais je vais y revenir).

Concernant l'aspect fantastique, si Maison possède un caractère à la fois rassurant et menaçant, on s'aperçoit vite qu'elle possède un champ d'actions bien plus vaste que ce qu'on croyait. Du coup, la tension monte de plus en plus à mesure qu'on avance dans la lecture. Jusqu'au final qui m'a scotchée, tant Maison nous démontre l'étendue de ses "dons".

Le mélange fantastique/romance est bien dosé, mais il n'en reste pas moins que j'ai relevé quelques incohérences. Je pense surtout au meilleur ami de Delilah qui accepte l'idée d'une maison vivante sans se poser de questions ou encore le fait que Gavin ne se soit jamais posé de questions sur Maison (mec, ta maison est vivante et t'attends d'avoir une copine dans ta vie pour te demander le pourquoi du comment ?!). Des incohérences qui ont ont entaché ma lecture, sans pour autant la gâcher.

Delilah est une jeune demoiselle qui possède un fort caractère. Ce que j'ai surtout aimé chez elle, c'est sa franchise : elle n'hésite pas à se déclarer directement à Gavin alors qu'ils ne se sont revus que depuis quelques jours.
Sa façon de réagir par rapport à Maison est réaliste : perso, à sa place, j'aurais tellement flippé que j'oserais plus y entrer ! Mais elle réagit de manière remarquable, notamment vers la fin.
Je l'ai trouvée attachante, de part son caractère mais aussi par sa famille, assez repliée sur elle-même, au point que les parents ne la regardent pas tellement.
Bref, une héroïne qui se révèle forte et dotée d'un grand courage que j'ai beaucoup aimé.

Gavin est tout aussi intéressant ; j'ai surtout aimé la manière dont il aborde les choses par rapport à Maison... même s'il mets du temps à réagir.
J'ai surtout aimé sa manière d'être avec Delilah, son discours sur ses sentiments. Par contre, je l'ai trouvé moins attachants que sa petite amie. Je trouve qu'il réalise tardivement les effets de Maison sur son couple et sa vie et qu'elle peut être vraiment dangereuse. J'avais envie par moment d'entrer dans le bouquin et de le secouer !

Les personnages secondaires sont vraiment en retrait, même si j'ai apprécié le meilleur ami de Delilah. Bon, il ne m'a pas marquée et j'ai trouvé qu'il acceptait facilement les facultés fantastiques de Maison, mais il reste un pilier pour notre héroïne.

L'ensemble est fluide à lire et les auteures ont réussi à proposer une romance paranormale assez sympathique.

Hantée est un roman Young Adult très sympa, avec une histoire alternant romance et fantastique, avec un couple tout mignon (surtout l'héroïne). Une jolie découverte !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire