dimanche 3 décembre 2017

Avant toi

HISTOIRE

Après avoir perdu son boulot, Lou accepte un contrat de six mois en tant qu'aide pour un tétraplégique. Mais ce dernier, Will, accueille mal la jeune femme et tout ne semble pas se dérouler sous les meilleurs auspices.
Rapidement, cependant, Lou va découvrir que son travail consiste surtout à empêcher Will de mettre fin à ses jours...

CRITIQUE

Ce roman a été encensé par pas mal de personnes sur la blogosphère. Quand c'est le cas, j'évite de lire le livre en question, de peur d'être déçue, mais surtout pour pouvoir le savourer une fois le buzz passé. Ce fut le cas pour Avant toi ; même si j'ai passé un bon moment, je suis loin des avis ultra enthousiastes que j'ai pu lire.

Lou, une jeune anglaise, perd son travail et accepte dès lors un poste d'aide pour une personne handicapée. Il s'appelle Will et veut mettre fin à ses jours. La demoiselle a six mois pour l'empêcher d'accomplir son projet...

Ce qui m'a surtout déçue, c'est que je n'ai pas ressenti l'émotion tellement décrite par d'autres lecteurs. Bien sûr, j'ai eu des moments où j'ai été touchée, mais ce fut pas l'extase.

Pourtant, ce récit parle de sujets difficiles : le handicap évidemment, mais aussi du chômage et de l'euthanasie. Et de nous rappeler que ce dernier sujet provoque encore bien des débats ; il suffit de voir les réactions des différents personnages.
Jojo Moyes aborde ces sujets avec délicatesse, sans jamais être racoleur ; elle a le mérite de présenter les problèmes sous différentes facettes. Par exemple, le handicap vécu par Will, mais aussi par les membres de sa famille, Nathan, son aide-soignant et les personnes "extérieures" à ses soucis.
Idem pour l'euthanasie et le chômage, ce qui apporte un petit plus.

J'ai écrit "petit plus" parce que le choix de la narration n'est pas vraiment propice à ce type de récit.
C'est Lou notre narratrice, avec de temps en temps des chapitres qui donnent la voix à d'autres personnages (Nathan, Camilla et Steven, les parents de Will ; Katrina, la sœur de Lou). Ce qui n'est pas plus mal, mais il aurait fallu que l'auteure propose d'autres voix, comme Patrick, le copain de notre héroïne, mais surtout Will.
J'aurais préféré avoir une narration principale à deux voix avec les deux protagonistes, quitte à inclure les autres dans des chapitres dédiés.

Autre souci : les personnages, justement.
Je trouve qu'ils sont trop clichés ou trop caricaturaux. A commencer par Lou, l'exemple typique de la jeune ingénue qui n'a jamais rien vécu de sa vie et qui découvre petit à petit le monde, grâce notamment aux voyages, à la musique classique et j'en passe.
Bon, qu'elle habite dans un bled paumé et qui vit dans la pauvreté, soit. Mais j'ai quand même du mal à croire en cette héroïne qui pose parfois des questions incongrues sur le handicap de Will et qui s'extasie devant des trucs qui, pour moi, semblent évidents.

Sa famille est une grosse caricature. Entre les parents qui n'hésitent pas à balancer des piques à leur fille sur son avenir, sur son poids, no comment. Et la sœur qui fait de brillantes études, ultra intelligente et qui, évidemment, veut sortir du carcan pauvre, encouragée par toute la famille. Ceci dit, c'est encore celle que j'ai préféré de toute la cellule familiale.

Je suis très partagée envers Will.
D'un côté, il m'a beaucoup touchée de par son histoire et sa vie qui a totalement basculé ; mais d'un autre côté, le mec demande à Lou de profiter de la vie alors qu'il veut mettre fin à la sienne... Bien sûr, je n'oublie pas le fait qu'il soit tétraplégique. Oui, étant valide, je ne peux pas comprendre cette situation. Clairement. Mais, je sais pas, je trouve ça dingue quand même !

De plus, il a un caractère assez détestable, même s'il finit par se dévoiler progressivement. Cependant, je reste très partagée en ce qui le concerne.

Et là encore, sa famille m'a totalement déplu. Là où je trouvais que celle de Lou était caricaturale, chez Will, je n'ai pas ressenti d'empathie pour aucun membre. Camille, Steven, Georgina, aucun ne m'a plu. Et même les chapitres qui leur sont dédiés ne m'ont jamais convaincue.
Seul Nathan, l'aide-soignant, tire son épingle du jeu et parvient à être attachant. J'ai beaucoup aimé sa façon d'être avec Will et Lou. Le meilleur perso du bouquin, selon moi !

L'écriture de Jojo Moyes n'est pas exceptionnelle ; elle raconte son histoire sans chichis, sans jamais en faire trop. Elle nous propose une histoire entre deux êtres que tout oppose, mais qui vont apprendre à se connaître et découvrir leurs univers respectifs. C'est joliment raconté.

Avant toi n'est pas le coup de cœur attendu, bien au contraire ; les personnages sont trop clichés pas assez attachants et le choix de la narration n'est pas judicieux. En revanche, les sujets délicats sont abordés avec justesse et sensibilité, le tout raconté d'une jolie manière, bien que pas extraordinaire.
Pour résumer l'ensemble : sympa, mais sans plus.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire