mardi 5 décembre 2017

Le Puits des Mémoires, tome 3 : Les Terres de cristal

HISTOIRE

Olen, Karib et Nils sont sur la dernière ligne droite qui les conduira droit vers leur passé... droit vers les réponses qu'ils cherchent depuis un an.
Mais les dangers restent nombreux et leurs ennemis les traquent dans l'ombre...

CRITIQUE

Dès que j'ai le troisième volet dans le rayon nouveautés de la bibliothèque près de chez moi, je me suis empressée de l'emprunter ! D'une part parce que je voulais connaître le fin mot de l'histoire après un superbe tome deux ; d'autre part parce que cela me fait une nouvelle saga terminée qui vient s'ajouter à la (maigre) liste.

On retrouve notre trio dans leurs dernières aventures où ils vont enfin trouver les réponses aux questions qu'ils se posent depuis l'accident sur la montagne. Mais dangers et trahisons les attendent au tournant.

Comme promis, ce dernier volet clôt les aventures d'Olen, Karib et Nils et apportent tous les éléments qui nous apportent enfin toutes les réponses. De ce fait, j'ai été ravie de voir comment Gabriel Katz nous amène vers la vérité ; en douceur, avec son lot de révélations fracassantes. En tout cas, ça a fait mouche !

Par contre, là où le bât blesse, c'est la façon dont les choses se déroulent.
Autant certaines scènes sont marquantes, autant d'autres ne sont finalement pas intéressantes (la relation Oranie/Olen qui plombe un peu l'ambiance sombre et complotiste, même si on salue l'idée d'avoir au moins une alliée).
On a aussi les soucis réglés de façon trop rapide et trop facilement ; c'est surtout la fin qui souffre de ce problème. C'est très frustrant car l'auteur amène un truc quand même énorme, et qui se résout (presque) en deux temps, trois mouvements.

Ceci dit, j'ai apprécié malgré tout suivre les personnages ; et ce qui est génial, c'est qu'on ne s'attarde pas que sur notre trio. On suit aussi d'autres protagonistes, qui apportent leur petite touche à l'histoire. C'était déjà le cas dans les deux tomes précédents, mais qu'est-ce que j'aime ce type de narration ! C'est enrichissant et permet d'avoir un autre point de vue sur la problématique abordée.

L'univers s'enrichit plus que jamais, avec sa magie noire et ses enjeux politiques. Tout n'est pas rose, loin de là : nos héros vont l'apprendre à leurs dépends.
Je pense que le monde décrit dans cette trilogie pourrait s'étoffer davantage, mais j'en suis satisfaite : après tout, l'intérêt principal consiste à suivre trois amnésiques en quête de la vérité.

En revanche, ce troisième tome permet de découvrir une nouvelle zone géographique : les fameuses Terres de cristal, objet de tous les fantasmes et de toutes les craintes.
Gabriel Katz décrit si bien ses paysages enneigées, ses villages glacés que je m'y suis totalement immergée. Il a aussi l'excellente idée de ne pas se fier qu'à la vue pour les descriptions : il fait aussi appel principalement au toucher. C'était limite si je ne pouvais pas sentir le mordant du froid sur ma peau !

Parmi les trois, Karib est définitivement mon préféré.
Déjà, c'est le seul à maîtriser la magie (et encore) ; malgré son amnésie, il maîtrise de mieux en mieux la politique et l'économie de Woltan (dû surtout à sa position sociale). Bref, un véritable pilier pour les deux autres, car c'est peut-être le plus fort physiquement, mais il se montre calme (moins que Nils malgré tout) et de bon conseil. De plus, il a l'art de se mettre dans des situations délicates (cf. l'arrivée dans les Terres de cristal).
Bref, un colosse qui m'a totalement séduite !

Olen est celui qui a le plus changé. De tombeur, il passe au statut d'être déchu, vu tout ce qui va lui tomber dessus. Il va mettre pas mal de temps à se remettre d'aplomb, malgré la présence de ses amis et d'Oranie à ses côtés.
Mais quand il reprend du poil de la bête, c'est un nouvel homme qui se dresse : j'ai été impressionnée par sa capacité à tourner le dos à son ancienne vie pour se consacrer intégralement à la nouvelle !
Si le personnage ne m'avait pas spécialement séduite dans le premier tome, ici, il a su me toucher et le rendre plus attachant que jamais !

Quand à Nils... Un homme font je savais pas quoi penser dans les deux premiers volets. Et même si c'est l'être qui est le plus mis en avant de part son passé, je reste de marbre.
C'est un combattant redoutable, qui cache de terribles cicatrices et qui va rencontrer d'anciennes connaissances qui vont lui (ré)apprendre qui il est.
Il se dévoile véritablement dans ce troisième tome ; et pourtant, je n'ai pas réussi à vraiment m'attacher à lui. Je pense que Nils restera toujours un mystère pour moi.

Encore une fois, l'auteur sait nous tenir en haleine et nous raconter son histoire en distillant habilement les éléments : révélations, descriptions, évolution des personnages... Une plume qui nous transporte dans le monde de Woltan que j'ai quitté avec regret.

Malgré quelques couacs, ce dernier tome conclut de façon très satisfaisante cette trilogie. Une excellente découverte fantasy que je vous invite à lire et que j'ai dû quitter avec un pincement au cœur. Bon sang, qu'est-ce que ces trois lascars vont me manquer !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire