mercredi 20 novembre 2013

Damnés, tome 1



HISTOIRE

Suspectée d'être responsable d'un incendie ayant coûté la vie à son ami Trévor, Luce est envoyée dans l'école de redressement de Sword & Cross. Là, elle fait la connaissance de deux filles : Pen et Arianne. Et deux garçons font battre son coeur : Cam et Daniel.
Mais d'étranges formes noires voguent autour de la jeune fille, déchaînant les pires catastrophes...


CRITIQUE

Encore une saga jeunesse que je voulais lire, malgré les avis mitigés sur la blogosphère. Une copine de classe m'a prêté ce livre après qu'on ait parlé bouquins^^ Et je dois bien reconnaître que même si ce n'est pas de la grande littérature, j'ai passé un agréable moment.
Le récit se centre sur Luce et ses premiers émois à Sword & Cross. On la suit au cours, à la piscine, avec ses nouvelles amies... Bref, on la suit tout le temps, en permanence. Ce qui m'a posé problème.
L'auteure a en effet choisi de narrer son histoire à la troisième personne. Ce qui peut être sympa, à condition de me faire voguer entre les différents personnages afin de voir ce qui se passe ici et ailleurs. Mais là, on reste sans cesse avec Luce. Pourquoi pas, mais quand je constate qu'il ne se passe rien du tout, je me pose la question !
Et pourtant, on reste malgré tout sur notre lecture car on se dit qu'il va forcément se passer quelque chose, un évènement tellement énorme que tout va prendre son sens.
Et là encore, grosse déception : l'action arrive enfin mais non seulement vous n'en voyez rien, mais en plus, on vous accule de détails sur l'univers angélique proposé. Mais c'est amené de manière tellement brouillone et c'est tellement peu maîtrisé que le premier sentiment qui m'est venu lorsque j'ai refermé le livre fut : "J'ai pas tout compris". J'ai même du relire ces passages pour bien comprendre où l'auteure voulait en venir. J'attends de ma lecture du tome 2 qu'il m'éclaire plus sur ce point.
Bref, pour l'histoire, il ne se passe rien, mais on reste quand même pour voir ce qui va se passer. Et lorsque les choses bougent, on ne suit pas vraiment l'action puisqu'on suit tout le temps Luce...
Pour les personnages, on ne peut pas dire qu'ils m'ont marquée, à commencer par Luce. J'avais lu pas mal de chroniques disant qu'elle était cruche, voire fade. Pourtant, au début du roman, j'avais pas trop cette impression. Et puis, j'ai avancé dans ma lecture et effectivement, elle m'est apparue comme quelqu'un qui se laisse voguer au gré des envies des autres. Luce n'est pas une meneuse, elle se contente simplement de faire ce qu'on lui dit et elle ne se pose pas trop de questions. Sa seule préoccupation est d'attirer désespérément le regard de Daniel (du moins, est-ce l'impression que j'ai eu). Elle est d'ailleurs tellement fade que lorsqu'elle discute avec Arianne et Pen, ce sont les deux filles qui portent tout le poids du dialogue. Et je vous assure qu'à côté d'elles, Luce est transparente, on ne la voit même pas !
Pen et Arianne sont les deux personnages qui m'ont vraiment marquées, par leur joie de vivre et leur caractère. C'est vraiment elles qui portent tout le récit et surtout Luce. Leur amitié m'a beaucoup touchée et c'est sûrement pour moi LE point fort du roman.
En ce qui concerne les garçons, j'en dirais pas grand chose parce qu'ils m'ont laissées de marbre. Daniel m'est apparu comme étant trop mystérieux, Cam aussi. J'espère que "Vertige" aura l'occasion de les montrer plus en profondeur.
Au niveau du style, c'est fort simple, pas de grande description. Le genre de livre parfait pour la jeunesse.
Globalement, j'ai apprécié cette lecture, mais j'attends beaucoup du deuxième tome qui paraît-il est meilleur. Je ne perds donc pas espoir et lirais la suite de la saga de Lauren Kate.


NOTE

3/5

Aucun commentaire:

Publier un commentaire