samedi 10 février 2018

Strom, tome 1 : Le Collectionneur

HISTOIRE

Les jumeaux Raphaël et Raphaëlle semblent ordinaires. Pourtant, leur vie bascule le jour où leur parrain leur révèle qu'il est un Chevalier de l'Insolite et qu'il fait partie d'une étrange confrérie, à laquelle les deux enfants sont invités à y entrer.
Là, ils vont apprendre à maîtriser leurs facultés, dont le Strom. Mais un mystérieux Collectionneur vient perturber leur découverte de l'Insolite ; aux jumeaux de l'arrêter et de percer le mystère entourant le personnage...

CRITIQUE

J'avais lu ce livre des années auparavant, à l'époque où seul ce premier tome était sorti. J'avais apprécié cette lecture, même si je ne l'avais pas trouvé exceptionnelle.
Je l'ai relu dans le cadre du Challenge des Douze Thèmes, pour celui de Février, à savoir : lire le premier tome d'une saga.
Verdict : mon avis n'a toujours pas changé. Ça reste sympa, mais sans plus.

Ce premier volet nous présente les jumeaux Raphaël et Raphaëlle et leur découverte de la confrérie où ils deviendront un jour, ils l'espèrent, Chevalier. Mais avant, ils doivent suivre une formation pour leur permettre d'apprendre à maîtriser le Strom et de découvrir que le monde n'est pas celui qu'on croit...

Vous l'aurez sans doute compris, il s'agit clairement d'un tome d'introduction. On découvre, en même temps que les jumeaux cette fameuse confrérie et tout ce qu'elle représente.
Et on se rend compte que le monde n'est finalement pas celui qu'on croit !
J'ai beaucoup aimé cette partie de l'histoire, où les auteurs s'amusent à revisiter des pans de notre monde (tant du point de vue historique que pour la faune) pour les remodeler à la sauce "Strom". C'est, pour moi, la plus grande qualité du livre, d'autant plus que la fin laisse présager des trucs énormes, qui risquent fort de faire vaciller la confrérie !

Je regrette cependant qu'on reste constamment en surface, malgré les explications fournies. Ça reste très introductif, alors qu'on a matière à approfondir les choses. Peut-être que ça évoluera dans les tomes suivants ; j'attends donc de voir ce que les auteurs nous réservent pour la suite.

Le récit en lui-même est plutôt plaisant à suivre, même si c'est un roman destiné à la jeunesse. Je trouve que ça reste simple, voire simpliste. Y a beaucoup de facilités quand même. Certaines situations sont facilement désarçonnées, alors qu'il y avait matière à créer des scènes vraiment dramatiques.
Après, pour découvrir le genre fantastique, ce premier volet est parfait. Très accessible, il permet d'appréhender les premiers aspects d'un roman fantastique, pour que lecteur ait envie par la suite de découvrir d'autres romans du même genre, mais plus poussés.

Je ne me suis pas ennuyée, mais c'était pas l'extase non plus. La faute aux éléments qui sont soit résolus facilement, soit aux situations exposées auparavant qui ne se révèlent pas aussi menaçants qu'on le croyait.
La fin en est le parfait exemple.
Durant tout le livre, on nous pond une menace, d'autant plus mystérieuse qu'on ne connait rien de ses objectifs et de ses motivations. Même la confrérie ne sait pas à quoi s'attendre.
Et finalement, la menace n'en n'est pas une ! On se retrouve avec une séquence qui ne tient pas ses promesses, même si elle apporte une petite touche d'émotion bienvenue.
N'empêche, si c'est pour nous parler d'une grave menace durant plus de 200 pages pour qu'on se retrouve avec une scène pareille au final, ça n'en valait pas la peine !

Les personnages sont assez attachants, même si, là encore, je relève quelques facilités.
J'ai largement préféré Raphaëlle à son frère. Déjà, elle est plus réceptive que lui en ce qui concerne l'Insolite et surtout le Strom. Et aussi parce qu'elle est plus posée et a soif de découverte. Je me suis totalement reconnue en elle, même si je regrette qu'elle apprenne tout très facilement.

Je me suis moins attachée à son frère, par contre. Idem pour les autres personnages, excepté leur parrain, qui semble avoir un passé intéressant, encore une fois très peu exploité dans ce volet. Là aussi, j'ai hâte de voir s'il va évoluer dans les volumes suivants.

L'écriture des deux auteurs est très fluide, cela permet de se plonger très facilement dans le récit. Le gros souci est clairement le manque de développement dans le scénario et les personnages et l'absence de véritable enjeu.

Strom est un bon point de départ pour ceux et celles qui veulent découvrir le genre fantastique. Pour ma part, je cherche des récits beaucoup plus développés, mais il n'empêche que je l'ai trouvé sympa. C'est juste que ce premier tome ne m'a pas transcendée.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire