lundi 5 février 2018

Les garçons ne tricotent pas (en public)

HISTOIRE

Parce qu'il a volé de l'alcool dans un supermarché, Ben est en probation. Il doit notamment suivre des cours de tricot, ce qui, à priori, peut sembler rasoir !
Mais le jeune garçon se découvre rapidement une passion dévorante pour le tricot. Passion qu'il essaie de cacher à sa famille et ses amis...

CRITIQUE

J'avais repéré ce titre à sa sortie et il me faisait déjà de l’œil. Quand je l'ai vu à la bibliothèque, je n'ai pas hésité à l'emprunter.
Résultat : j'ai passé un excellent moment ! J'ai beaucoup ri et j'ai adoré le personnage principal, fan de tricot, prêt à se mettre dans des situations désespérées pour préserver son "secret" !

Ben Fletcher est dans un sacré pétrin. Surpris en flagrant délit de vol, en plus d'avoir renversé une vieille dame (heureusement sans blessure grave), le jeune garçon doit suivre un parcours de réinsertion pour jeunes délinquants. Parmi les activités imposées, il doit suivre des cours de tricot.
Si cette perspective ne l'enchante guère, il va rapidement se rendre compte qu'il éprouve une véritable passion pour le tricot. Mais il décide de cacher la vérité à son entourage, quitte à se dépatouiller dans le mensonge...

Ce que j'ai adoré dans le récit, c'est l'humour présent durant tout le récit. J'ai beaucoup souri, et même franchement rit par moment, tant certaines situations étaient cocasses !

Le roman est construit comme un journal intime, où Ben nous raconte ses aventures, sur une durée de huit mois.
Et il nous présente sa famille, déjantée au possible et ses copains, plus proches de la racaille que de véritables potes. Il nous raconte aussi ses folles aventures, dont le vol de la bouteille d'alcool au supermarché et ses premiers pas dans le tricot. Et plus on avance, plus on voit qu'il devient accro à cette activité.

Ce que j'ai beaucoup aimé aussi, ce sont les explications fournies par Mme Hooper, la prof de tricot. Elle nous montre les premiers pas dans ce domaine, le vocabulaire utilisé... J'ai trouvé que c'était un bon début pour les néophytes et que ce livre peut être un bon point de départ pour celui ou celle désireux d'en apprendre davantage sur le tricot. Et pour ceux et celles qui le pratiquent régulièrement, certaines situations risquent fort de vous parler !
J'ai apprécié aussi l'influence des nouvelles technologies sur le tricot, notamment avec les podcasts. Ça m'a rappelée la période où j'écoutais beaucoup de podcasts sur le tricot, la couture, le crochet durant mes différentes occupations. Le fait de voir Ben faire pareil m'a fait sourire.

Je ne me suis pas ennuyée durant ma lecture. J'ai aimé suivre Ben dans ses pérégrinations, le voir se dépêtrer dans ses mensonges pour ne pas avouer sa nouvelle passion à ses proches (surtout son père) et surtout suivre un garçon bien, désireux de se racheter de sa faute. Ce dernier point est d'ailleurs l'occasion de montrer qu'il ne faut pas se fier aux apparences et que, derrière les façades revêches, peuvent se cacher des personnes intéressantes, mais qui souffrent d'un passé lourd à porter. 

L'auteur sait aussi verser dans l'émotion, ce qui m'a à la fois surprise et ravie. On jongle facilement entre différents sentiments ; rire, tristesse, colère... On passe de l'un à l'autre, mais toujours avec une parfaite transition.

Evidemment, il ne pouvait pas ne pas avoir de défaut ! J'ai trouvé que la fin était trop "facile", en plus d'être clichée à souhait. C'est le genre de scénario qu'on voit régulièrement dans d'autres livres, et même dans des films et séries.

De plus, j'ai trouvé que c'était assez peu crédible que des adultes demandent à un ado de régler leurs problèmes de couple, aussi mature soit-il.

Ben est un narrateur ultra attachant. Ça fait du bien de suivre un adolescent assez mature, vivant dans une famille assez spécifique, entre la mère magicienne et le père très "mec" pour qui un garçon doit faire des trucs de garçons. On a aussi la petite sœur, Molly, assez en retrait.
On découvre en même temps que lui sa découverte du tricot, ses premiers pas dans ce domaine, et cette nouvelle passion qui devient dévorante.
J'ai aussi trouvé mignon ses sentiments pour Megan et pour Mlle Swallow, qui enseigne la poterie. Cela va le mener dans de drôles de situations, où il va avoir bien du mal à déclarer sa flamme !

Concernant sa famille, j'ai largement préféré la mère au père. Déjà, elle a un caractère assez déjanté, en plus de son métier de magicienne qui l'oblige à voyager. Mais elle se montre très compréhensive et complice.
En revanche, ça a été plus mitigé du côté du père. J'ai pas apprécié et compris sa réaction par rapport à la nouvelle passion de son fils.

J'ai eu du mal à m'attacher aux potes de Ben. Je pensais avoir en face des racailles qui enfreignent les lois comme bon leur semble, mais ils m'ont agréablement surprise vers la fin, vu comment ils sauvent Ben d'une situation très délicate.

Bref, l'auteur propose des personnages vivants, qui ne m'ont pas laissée indifférente. C'est d'autant plus remarquable qu'il s'agit d'un one-shot !

Le tout est porté par une plume très ancrée dans l'esprit de l'ado d'aujourd'hui qu'est Ben. On dirait vraiment que ce roman a été écrit par un jeune garçon de 16 ans, le tout mélangeant habilement une palette d'émotions, dont certaines à laquelle je ne m'attendais pas forcément.

Voilà une merveilleuse découverte qui m'a donnée la banane durant plusieurs heures ! J'ai vraiment passé un excellent moment avec ce livre et je vous le conseille vivement !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire