mardi 6 février 2018

Agatha Raison, tome 1 : La Quiche Fatale

HISTOIRE

Agatha Raison profite d'une retraite anticipée pour s'installer dans la campagne anglaise où elle s'ennuie rapidement. Le concours de quiches du village serait une bonne occasion de se faire remarquer et de s'attirer les bonnes grâces de ses voisins.
Mais le juge du concours est retrouvé mort après avoir dégusté une part de sa quiche. Alors que les soupçons se dirigent vers elle, Agatha va alors tenter de démasquer elle-même le coupable...

CRITIQUE

Je voyais pas mal de titres de la saga Agatha Raison, que ce soit en librairie "classique" ou en librairie d'occasion. Et quand j'ai vu le premier tome à la bibliothèque, je l'ai emprunté. Et je ne regrette pas : j'ai passé un bon moment, même si ce policier ne révolutionne pas le genre (à mes yeux).

Agatha Raisin, la cinquantaine, emménage en pleine campagne anglaise pour profiter de sa retraite anticipée. Mais elle ne tarde pas à s'ennuyer, d'autant plus que les habitants ne lui réservent pas un accueil des plus chaleureux. Pour remédier à ce fait, elle participe au concours de quiches qui devrait lui rapporter un capital sympathie auprès des villageois. Pas de bol, l'arbitre meurt empoisonnée, après avoir goûté sa quiche !
Pour écarter tous les soupçons, Agatha va enquêter...

Il faut quand même reconnaître que l'enquête en elle-même ne casse pas trois pattes à un canard. D'ailleurs, on ne peut pas vraiment parler d'enquête. On a bien quelques éléments de temps à autre, mais on passe plus notre temps à suivre Agatha dans sa nouvelle vie (où elle dépense sans compter, d'ailleurs) que dans sa première grande enquête.
Le twist final n'est pas vraiment surprenant ; l'auteur ne cherche pas vraiment à nous offrir un jeu de piste et nous dévoile l'identité du coupable sur un plateau d'argent. Du coup, je n'ai pas été surprise par cet élément de l'intrigue.

L'histoire se centre vraiment sur les premiers pas d'Agatha dans la campagne anglaise. En effet, elle a passé toute sa carrière à Londres, en pleine ville. Femme active, elle se retrouve du jour au lendemain sans réelle activité à exercer. Elle va peu à peu se familiariser avec son nouvel environnement, de part ses déplacements et ses discussions avec les habitants.

Et on se rend compte que ces derniers ont manifestement bien des choses à cacher ! Derrière ses façades paisibles, bien des cadavres se cachent dans le placard. Et Agatha, par sa présence et ses interrogations, va les déterrer, ce qui ne va pas plaire à tout le monde.

J'ai beaucoup aimé cet aspect de l'histoire, où une citadine pur jus se (re)découvre dans la campagne et son regard par rapport à la ville de Londres après un séjour loin de tout. L'auteur souligne clairement le contraste entre la ville et la campagne, point que j'ai particulièrement apprécié.

M.C.Beaton soigne aussi les relations entre les protagonistes. Que ce soit l'héroïne avec ses nouveaux voisins ou ses anciens collègues, on prend le temps de poser les bases et de présenter différents aspects des relations humaines, sans doute le point le plus intéressant de tout l'ouvrage.

En revanche, ce qui me chagrine, c'est la présentation d'Agatha.
A lire le résumé, on dirait que notre bonne femme a un sacré caractère, qu'elle ne se laisse pas démordre, au point de déranger. Alors, pour ce deuxième point, je suis entièrement d'accord.
Mais pour le caractère, je reste sceptique.

Elle montre certes par moment un caractère de cochon, mais elle plus donnée l'impression d'être une femme un peu paumée, qui ne sait pas trop à quoi s'accrocher. Elle se lance dans l'enquête, en dilettante, au grand désespoir des policiers (dont un en particulier qui va malgré tout s'attacher à elle).
Elle se laisse souvent porter par les autres, alors qu'elle tend à tout garder pour elle.
Du coup, j'attends Agatha dans les prochains tomes, voir si elle va s'améliorer ou au contraire, stagner.

Pareil pour les autres personnages, du moins certains d'entre eux ; je pense qu'on va les revoir dans les autres volumes, en espérant qu'ils vont davantage se dévoiler. Je pense notamment aux collègues d'Agatha ou encore à certains flics, qui la suivent et tentent désespérément de lui faire la leçon !

J'ai trouvé que l'ensemble était immersif, que l'auteur dépeint une ambiance vraiment distincte, tant entre la campagne que la ville, ainsi que le côté enquête et le côté "découverte d'une nouvelle vie".

J'ai passé un agréable moment avec ce livre, même si je ne le trouve pas exceptionnel. J'attends Agatha et ses nouveaux amis dans de nouvelles aventures, en espérant qu'ils se révéleront davantage.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire