dimanche 24 juillet 2016

Les étranges sœurs Wilcox, tome 1 : Les vampires de Londres

HISTOIRE

Amber et Luna Wilcox se réveillent au beau milieu d'un cimetière. Elles ne savent pas du tout comment elles ont atterri là. Mais une chose est sûre : elles ne sont plus humaines...

CRITIQUE

La saga des sœurs Wilcox est une curiosité que je voulais lire depuis un moment. C'est chose faite avec ce premier tome et je suis très satisfaite, même s'il n'est pas parfait.

On suit donc deux jeunes filles : Amber et sa petite sœur, Luna. Elles se réveillent dans un cimetière, sans se souvenir de la manière dont elles sont arrivées là. Commence alors pour elles une étrange aventure où elles rencontrent des personnages hauts en couleurs et découvrent leur nouvelle nature vampirique...

J'ai beaucoup aimé l'histoire, qui possède un petit côté enquête et quête de soi.
L'enquête en question repose sur deux éléments : Jack l'Eventreur et Dracula, le méchant principal de la série. Mais ce dernier est mis en retrait, au profil du célèbre tueur en série. Même si cette partie n'est pas la plus importante, j'ai pris plaisir à voir comment l'auteur gère son enquête, d'une manière certes rapide (surtout les dernières pages), mais qui amorce une menace plus dangereuse encore pour les tomes à venir.
La quête de soi se centre sur la nouvelle vie des sœurs Wicox, qui tentent de se souvenir de leurs derniers moments "humains", en plus de s'adapter à leur nouvelle condition de vampires.
Ces deux côtés sont tout aussi plaisants à suivre, même si c'est la deuxième que l'on suit davantage. Découvrir les filles et voir comment elles s'en sortent m'a beaucoup plu, ce qui a renforcé mon attachement pour elles (même si j'ai une large préférence pour Luna).

Le fait de voir les sœurs Wilcox s'adapter à leur condition de vampire permet d'appréhender la mythologie des créatures, même si le fond reste classique. En effet, les vampires ne supportent pas le soleil, boivent du sang et possèdent des capacités surnaturelles. Rien de nouveau, donc.
Ceci dit, l'auteur aborde aussi d'autres points que l'on découvre petit à petit, en même temps que les demoiselles. J'en dis pas plus pour ne pas spoiler, mais Fabrice Colin n'en dévoile que le minimum pour nous en dévoiler davantage dans les tomes suivants.

J'ai beaucoup aimé Amber et Luna, même si j'ai une préférence pour cette dernière. Niveau caractère, Luna me ressemble plus : elle est calme, assez posée et réfléchie. Son aînée est, en revanche, plus impulsive et têtue. Elle a d'ailleurs le don pour se mettre dans des situations délicates.
Le génie de ce roman est de mélanger habilement personnages fictifs et historiques. Car les sœurs côtoient un certain Sherlock Holmes et son assistant, le docteur Watson. On suit également Dracula, Jack l’Éventreur et un certain Bram Stocker.
J'ai adoré ce mélange, qui apporte une touche d'originalité à ce récit. Ça coule tout seul et c'est bien construit. Après, j'ai pas non plus ressenti d'attachement particulier, même si on sent que M. Stocker a un passé difficile et qu'il possède un potentiel intéressant pour la suite. J'attends de voir ce qu'il va nous révéler !

C'est très fluide et l'auteur sait très bien distiller une ambiance tantôt sombre, tantôt plus légère. Mais une chose est sûre : je ne me suis pas ennuyée une seconde.

Ce premier tome des sœurs Wilcox nous permet de découvrir une histoire à plusieurs facettes, des personnages attachants et à fort potentiel, le tout sous une plume très plaisante à lire.
Assurément une belle découverte !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire