mercredi 6 juillet 2016

Les Chroniques de Pont-aux-Rats, tome 1 : Au bonheur des monstres

HISTOIRE

Au cours d'une expédition nocturne, Arthur, un jeune garçon, est pourchassé par d'étranges hommes qui pratiquent la chasse aux fromages, activité interdite dans la ville de Pont-aux-Rats. Il est sauvé par un avocat à la retraite qui va l'aider à rentrer chez lui...

CRITIQUE

Ce premier tome, je l'ai découvert sur la chaîne de Jess et je me souviens l'avoir lu à l'époque et avoir adoré. Quelques années plus tard, après une deuxième relecture, je suis toujours aussi charmée par le monde crée par Alan Snow !

Ce qui devait être au départ pour le jeune Arthur une expédition nocturne de routine se transforme en véritable aventure où il apprend le sens des mots "amitié" et "solidarité".

La caractéristique principale de ce roman est incontestablement son univers barré. A Pont-aux-Rats, vous pouvez croiser de drôles de créatures comme les bricoliaux (qui se baladent avec des cartons en guise de "vêtements" !), les choutrognes (petites créatures portant des choux sur la tête), des fromages qui marchent, etc.
Bref, c'est loufoque, c'est pas toujours sérieux et ça marche ! J'ai adoré le monde de Pont-aux-Rats, très original et complètement addictif ! J'ai refermé mon bouquin, avec un sentiment de manque ; je voulais prolonger la magie ratipontaine encore et encore !

L'histoire est tout aussi addictive que le monde dans lequel on est plongé. Certes, le livre fait plus de 500 pages, mais c'est tellement prenant qu'on ne voit pas le temps passer ! Et je me suis demandée comment Alan Snow allait achever son histoire, même si je me souvenais de quelques événements (ceux qui m'avaient bien marqué). L'intrigue ne souffre d'aucun temps mort, il se passe toujours un truc qui fait que vous avez envie de tourner les pages pour savoir ce qui va arriver.
Là encore, l'histoire est tout aussi burlersque que le récit. Par exemple, la façon dont l'ignoble Grapnard cherche à se venger de la ville est à la fois complètement barré et diabolique !
Le seul bémol que je reproche sur ce point, c'est un côté "prévisible". J'avais déjà capté certains éléments avant les personnages, et pas seulement parce qu'il s'agit d'une relecture ; on le devine déjà à l'avance, notamment grâce aux illustrations.

Car le livre est parsemé de nombreuses illustrations qui ajoutent un petit plus à l'histoire. Elles accompagnent parfaitement le texte et permet de s'immerger davantage dans le récit.

Les personnages ne sont pas en reste. Ils sont tous plus attachants les uns que les autres !
A commencer par Arthur, qui m'a touchée par sa naïveté, sa gentillesse, sa candeur par rapport à sa découverte de Pont-aux-Rats. Je l'ai aussi trouvé très courageux, il accomplit des actions qu'il ne pensait pas réaliser. J'ai beaucoup aimé ce petit bonhomme !
J'ai aussi aimé Willbury Chippott, l'avocat qui va aider notre petit Arthur, ainsi que ses amis bricoliaux et choutrognes. S'il est un peu moins vis en valeur que notre héros, il n'en reste pas moins un allié précieux qui va lui permettre de découvrir la ville petit à petit.
En revanche, Archibald Grapnard est une véritable ordure ; tous les moyens sont bons pour se venger des habitants. Et pour ce faire, il va concocter un plan aussi machiavélique que loufoque ! C'est vraiment LE méchant qu'on aime détester, même si je l'ai pas trouvé charismatique non plus (moins que la reine de L'Héritière de Mélinda Salisbury, à titre de comparaison).

Le style est très frais et accompagne parfaitement le côté "burlesque" du roman. On est plongé dans ce monde original et on n'en ressort qu'à la dernière page !

Drôle, original, addictif, ce premier tome nous présente une histoire géniale, malgré certains moments prévisibles et des personnages tous plus attachants les uns que les autres. Le tout agrémenté de belles illustrations.
Un petit bijou en littérature jeunesse que je vous recommande chaudement !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire