dimanche 19 juin 2016

Revenants, tome 1 : Plus encore que la vie

HISTOIRE

Après la mort de ses parents, Kate part vivre une nouvelle vie à Paris, chez ses grands-parents.
Là, elle rencontre Vincent, un garçon énigmatique qui va lui faire découvrir un monde qu'elle ne soupçonnait pas...

CRITIQUE

La trilogie d'Amy Plum... Voilà une saga que je voulais découvrir depuis longtemps. Aujourd'hui, j'ai enfin eu l'occasion de lire le premier tome.

Ma déception n'en n'a été que plus grande surtout après avoir lu les avis essentiellement positifs.

Kate s'installe à Paris, chez ses grands-parents, avec sa grande sœur Gracie, pour surmonter la mort de leurs parents. Sa rencontre avec Vincent va bouleverser son quotidien...

Le gros problème avec ce livre, c'est que je me suis ennuyée durant une grande partie de ma lecture. Il faut dire que le récit n'est guère prenant. Kate passe une grande partie de son temps à roucouler avec Vincent. La romance prend donc une grande place, au détriment de l'intrigue qui avance comme un escargot. Il faut attendre la fin pour que les choses bougent enfin ; c'est là où le roman a enfin éveillé mon intérêt. Mais cela n'a pas effacé l'ennui profond que j'ai ressenti durant ma lecture.

C'est d'autant plus dommage, car les cent premières pages ont été plaisantes à lire. L'auteure prend le temps de mettre en place les personnages, surtout Kate, pour qu'on puisse s'attacher à eux. Passé ce cap, j'ai senti mon intérêt baisser, jusqu'au final. Je m'attendais à une intrigue plus surprenante, plus prenante. J'espère que ce sera plus le cas dans les tomes suivants...

Autre point qui m'a dérangée : la quatrième de couverture. Car à mes yeux, elle en dévoile trop. Et ça gâche une partie du suspens, car Vincent tarde à dévoiler sa véritable nature. Hors, avec son résumé, Plus encore que la vie perd déjà de son intérêt car le lecteur sait déjà à l'avance ce que l'histoire lui réserve.

Heureusement, la mythologie mise en place par Mlle Plum a su me tenir en haleine ; c'est d'ailleurs le seul point qui m'a donnée envie de poursuivre ma lecture. Car elle propose une mythologie intéressante et assez originale pour le coup. On découvre les différentes facettes de Vincent au compte-goutte et j'ai trouvé cela très prenant.

Concernant les personnages, j'ai eu du mal avec Kate. Car mon ressenti vis-à-vis d'elle est allé en dent-de-scie durant ma lecture. Les 150 premières pages, je l'ai trouvée assez posée, quoique assez midinette quand elle est avec Vincent... mais ça allait. Je me suis beaucoup attachée à elle, de part son vécu et sa solitude.
Or, un événement va changer mon opinion sur elle ; la demoiselle se transforme subitement et son caractère s'en ressent. Je n'ai pas du tout compris ce retournement de situation, surtout au vu des explications sur la mythologie fournies des pages plus tôt. Du coup, mon attachement est retombé d'un coup... pour finalement remonter quelques chapitres plus loin !
Bref, avec Kate, ça l'a fait moyen...

Pour Vincent, j'ai pas du tout accroché à lui. Je le trouve trop niais, pas assez creusé, même si l'auteure nous révèle un passé plutôt difficile.
J'ai largement préféré les personnages secondaires, notamment les jumeaux Charlotte et Charles.  Ils apportent une touche de fraîcheur bienvenue au récit.

Le style est très fluide ; les émotions se dégagent de cette plume assez plaisante à suivre, rendant le récit très agréable à lire.

Un premier tome très centré sur la romance, malgré une fin géniale et une mythologie intéressante et originale. Un personnage principal assez moyen et des personnages secondaires beaucoup plus plaisants à suivre... Bref, Plus encore que la vie est un premier tome très moyen pour ma part, mais la plume d'Amy Plum m'a convaincue de lire la suite.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire