dimanche 4 mars 2018

L'anneau de Moebius

HISTOIRE

Pour sa première enquête, Vic est confronté à un crime sordide : une actrice de film X vient d'être retrouvée assassinée, torturée. La mise en scène, particulièrement macabre va le plonger au cœur de ce que la nature peut faire ressortir chez l'homme, en matière de monstruosité physique.
Stéphane, lui, se souvient avec précision de ses rêves. Ils semblent si réels... comme s'ils lui indiquaient une route à suivre. Une route qui le poussera à commettre des actes insensés et qui l'entraînera dans une spirale infernale.

CRITIQUE

Franck Thilliez est un auteur français qui ne m'a pas (encore) déçue. J'ai dévoré et adoré le peu d'ouvrages que j'ai pu lire. Et L'anneau de Moebius faisait partie de ma liste perso pour le challenge ABC Thriller/Policier.
Et actuellement, c'est le meilleur livre de cet auteur que j'ai lu !

Vic et Stéphane n'ont, à première vue, rien en commun : le premier est flic, le deuxième travaille dans le cinéma, en tant que concepteur de masques. Cependant, une série d'événements va amener les deux hommes à se rencontrer. Ils vont rapidement se rendre compte qu'ils sont liés d'une manière étrange et qu'ils doivent compter l'un sur l'autre pour sauver des vies.

Vous l'aurez compris par le résumé, on suit deux intrigues à priori sans lien. La première concerne une enquête où une actrice porno est sauvagement assassinée. La mise en scène du crime est assez sordide, sans compter que la victime avait des penchants sexuels pour le moins... atypiques.
La deuxième se centre sur les rêves d'un homme, trop réalistes pour être de simples songes. Dès lors, il va tenter d'en percer le sens. Et ce faisant, il va faire d'incroyables découvertes sur lui-même...

On se doute bien que les deux histoires finiront par se regrouper. J'étais d'ailleurs curieuse de voir comment l'auteur allait arranger le coup ; et le résultat est époustouflant !
On découvre ce qu'est ce fameux anneau de Moebius et l'impact qu'il aura sur toute l'histoire. C'est sans doute l'élément le plus énorme de tout le roman ! Alors, il peut sembler compliqué à suivre au début, et c'est un peu le cas. Mais dès que vous avez compris le truc, le reste passe tout seul !

L'histoire, malgré sa longueur (quasi 600 pages), ne souffre d'aucun temps mort et enchaîne rebondissements, suspens et révélations à gogo. Je ne me suis pas ennuyée une seconde, d'autant plus que je voulais savoir : un, où l'auteur voulait en venir et deux, comment il allait conclure son récit.

De plus Franck Thilliez montre, une fois encore, qu'il sait plonger dans les tréfonds de l'âme humaine. Ici, il est surtout question de malformations physiques, qui peuvent engendrer bien des monstruosités. Et l'auteur ne tarit pas de descriptions pour nous présenter ce que la nature peut nous offrir de pire ! Une plongée à la fois fascinante et malsaine au cœur des malformations diverses et variées qui sont, en plus de l'anneau de Moebius, le deuxième pilier de l'intrigue.

Le final m'a énormément surprise ; je n'avais aucune idée de l'identité du tueur (quoique avec le recul, c'est vrai que ça coule de source au vu des éléments disponibles, mais sur le moment, je n'avais pas capté) et ses motivations sont assez justifiées. Une fois encore, M. Thilliez a su capter tout le paradoxe et la complexité de la nature humaine, rien qu'au travers de ce personnage.

Je me suis beaucoup attachée à Vic. Il est confronté à sa première enquête et à une relation difficile avec sa compagne enceinte. Cependant, il va se retrouvé confronté à des situations étranges et inédites qui vont ébranler toutes ses certitudes.
J'ai beaucoup aimé sa façon de réagir par rapport à ce qu'il vit. Ses relations avec ses collègues sont compliquées, ces derniers étant persuadés qu'il a été pistonné pour rejoindre l'équipe. Sans compter les conflits de plus en plus fréquents avec sa femme, qui ne s'épanouit guère dans leur nouvelle vie. Sans compter ce Stéphane qui semble savoir plus de choses que ce qu'il prétend...
Bref, un personnage que j'ai beaucoup aimé suivre.

Mais le plus intéressant des deux, c'est Stéphane.
Souffrant de problèmes psychologiques sévères, ses rêves semblent lui indiquer une route précise à suivre. Il va donc se fier à ces images, ces indices qu'il note dans un carnet et qui le conduiront à des lieux, des rencontres inattendues. J'ai adoré ce jeu de piste qui va le mener bien plus loin que ce qu'il imaginait.
J'ai aimé aussi cet homme, torturé, qui dissimule une grande souffrance. Rongé par la culpabilité, il tente de réparer ses erreurs, mais le destin semble s'acharner contre lui.

Les compagnes de nos deux protagonistes ne sont pas en reste, même si celle de Stéphane est davantage mise en avant que l'autre. Elle aime son mari, mais ne veut plus vivre l'enfer. Elle est constamment partagée et ne sait pas comment réagir. Je me suis moins attachée à elle qu'à son mari, mais sa présence offre une autre vision des événements vécus par ce dernier.

La compagne de Vic est plus en retrait, mais elle va jouer un rôle important. Je n'en dis pas plus, mais je ne l'ai pas trouvée spécialement attachante...

L'ensemble est présenté de manière percutante et très instructive aussi. On sent que l'auteur a fait beaucoup de recherches et nous les présente de façon claire et précise. Dans le cas de l'anneau de Moebius, il faut clairement un temps d'adaptation pour bien saisir toute sa portée... voire une relecture de certains passages. Mais une fois que vous avez compris, ça passe sans problème !

L'anneau de Moebius est un excellent thriller qui ne vous lâchera pas avant la dernière page ! Le suspens est insoutenable, les explications sont très bien fournies et l'auteur arrive, une fois encore, à nous présenter une face sombre de la nature humaine.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire