dimanche 26 juin 2016

Un été à la morgue

HISTOIRE

Christopher rêve de devenir agent secret. Pour ce faire, il entreprend un stage à la morgue de la ville.
Dès le premier jour, il doit faire face à un cadavre déroutant ; car le rapport d'autopsie indique qu'il s'agit d'un suicide, alors que le corps est criblé de balles... Pourquoi le document a-t-il été falsifié ?
Dès lors, l'adolescent va tenter de résoudre ce mystère...

CRITIQUE

En farfouillant ma PAL, je suis tombée sur ce titre et le pitch de la quatrième de couverture me plaisait. De ce fait, l'histoire est très plaisante à suivre.

On suit donc Christopher Newell, un ado un peu marginal, qui au cours d'un stage à la morgue, découvre qu'un rapport d'autopsie a été falsifié, car le corps en question est criblé de balles. Mais pour quelle raison ?

Cette question est le point de départ d'un récit plutôt plaisant à suivre, même si je ne l'ai pas non plus trouvé archi passionnant, au point de poursuivre absolument ma lecture (comme cela a été le cas avec Si loin de toi). J'ai malgré tout pris plaisir à découvrir la façon dont Chris gère l'enquête et les obstacles qui se dressent sur sa route.
J'ai trouvé l'ensemble bien ficelé, avec des passages où l'auteur s'amuse à développer ses personnages et surtout leurs relations, de façon parfois loufoque. Ceci sans jamais tomber dans la surenchère et sans mettre de côté l'enquête.
Durant toute ma lecture, je me suis demandée comment l'histoire allait se terminer. Je suis plutôt satisfaite de la façon dont l'auteur conclut son livre, d'autant plus que je n'avais aucune idée de ce qui pouvait bien se tramer en coulisses. La surprise a donc été au rendez-vous.
Le tout est construit de manière directe, sans scène inutile. On sent que ce livre est adapté à un public d'adolescents et l'auteur sait parfaitement faire immerger son lecteur. Je trouve que ce roman est un bon point de départ pour quelqu'un qui veut découvrir le policier, mais sans se prendre la tête.

Les personnages sont assez attachants. Certains d'entre eux possèdent même un sacré caractère !
C'est le cas de Christopher, héros et narrateur de l'histoire, un peu marginal et excentrique. J'ai adoré ce côté-là de sa personnalité, cela apporte une fraîcheur bienvenue et apporte ce côté justement "loufoque" au récit que j'ai apprécié. Le "je" renforce l'immersion au sein de l'intrigue ; on se pose des questions, comme Chris, on tremble pour lui quand une situation rocambolesque lui tombe dessus. Et autant vous dire que cela lui arrive souvent !
Tina aussi est plutôt excentrique, mais d'une autre manière. Elle aussi cherche à résoudre l'enquête et son duo avec Chris donne lieu à des scènes tantôt cocasses, tantôt complices. Mais je l'ai moins appréciée que Chris.
Les persos secondaires ne sont pas en reste. Je retiendrais surtout Mike, le meilleur ami de Chris ; Daniel, le petit frère de ce dernier ; et Julia, l'ex du narrateur. Ils gravitent autour du duo et apportent chacun leur contribution à l'enquête, à leur manière.

L'écriture est fluide, directe, sans que ce soit trop lourd. Comme je l'ai écrit plus haut, l'auteur signe ici un policier efficace en matière de style, qui donne envie de découvrir son roman et surtout la façon dont il gère le suspens et le final.

Un été à la morgue est un excellent départ pour celui ou celle qui veut découvrir le policier. Une histoire plaisante, des personnages hauts en couleur, une écriture efficace : tous les éléments sont réunis pour passer un bon moment de lecture.
Pour ma part, ce fut une expérience très plaisante !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire