lundi 27 juin 2016

Les enquêtes d'Enola Holmes, tome 1 : La double disparition

HISTOIRE

Pas facile de vivre seule avec sa mère et quelques domestiques dans un manoir ! Mais lorsque sa mère disparaît mystérieusement, Enola Holmes est bien décidée à résoudre l'énigme. Et ce, sans l'aide de ses frères, Mycroft et Sherlock Holmes...

CRITIQUE

Donner une petite sœur au célèbre détective  Sherlock Holmes ? L'idée est très sympa. Et sur le papier, qu'est-ce que ça donne ? Un premier tome mettant en scène une héroïne qui ne se laisse pas faire et des enquêtes qui promettent d'être palpitantes !

Dans ce premier volet, Enola veut résoudre l'enquête sur la disparition de sa mère. Mais son projet est mis à mal par ses frères, surtout Mycroft, qui se mettent en tête de la placer en pension pour en faire une parfaite lady...

L'enquête en question est plutôt convenue, je dois dire. On sent clairement qu'il s'agit d'un roman destiné à la jeunesse. Par conséquent, j'ai trouvé l'ensemble assez linéaire, sans véritable surprise. Et la fin a confirmé cette impression de "facilité" dans la résolution de l'enquête.
Ceci dit, vu comment tout se termine, j'ai eu l'impression que ce premier tome est en fait une sorte d'introduction qui va nous mener vers quelque chose de plus vaste que ce que à quoi le lecteur pense dès le début. Du coup, j'ai hâte d'en savoir plus !
Malgré tout, c'est parfaitement adapté au public visé. Ce qui ne m'a pas empêchée de profiter de ma lecture et de voyager avec la jeune Enola.


Car nous sommes dans l'Angleterre de la fin du 19ème siècle. L'auteure retranscrit d'ailleurs très bien le contexte historique, que ce soit au niveau des dialogues ou des descriptions des lieux.
L'immersion est totale et j'ai pris grand plaisir à découvrir cette époque, et surtout les mœurs. Car ce premier tome est très centré sur les conditions de la femme et les conventions les concernant.

J'ai beaucoup aimé ce point du roman et j'espère en voir encore davantage dans les tomes suivants.

Enola est une héroïne assez peu en accord avec les conventions de son temps. Elle n'hésite pas à braver l'autorité de ses frères pour tenter de résoudre la disparition de sa mère, quitte à se mettre dans des situations délicates.
J'ai adoré ce personnage, fort et assez déculotté à la fois. Le seul bémol que je lui reproche, c'est son âge. 14 ans, ça me paraît gros quand même pour tout ce qu'elle accomplit, même si elle est dotée d'une grande maturité pour son âge (mais ceci s'explique par l'éducation qu'elle a reçue). Si elle avait 16 ans, voire 18, je pense que cela aurait mieux passé.
J'ai aussi aimé sa façon dont elle gère son enquête et surtout comment elle parvient à décrypter les indices laissés sur sa route. Elle possède un esprit d'analyse assez fin, ce qui m'a énormément plu.
J'ai hâte de la retrouver dans les tomes suivants pour voir comment elle gérera ses autres enquêtes !

Ses deux frères, Mycroft et Sherlock sont plus en retrait. D'ailleurs, le point d'attrait du roman (Enola, sœur de Sherlock Holmes) est finalement assez peu mis en avant. Personnellement, cela ne m'a pas dérangée, je suis même assez satisfaite de ce que l'auteure en fait.

Le style est très immersif et surtout, offre un récit plaisant à suivre, avec un langage soutenu qui n'est pas pour me déplaire.

Un premier tome introductif, avec une enquête plaisante à suivre, malgré la facilité avec laquelle elle est résolue, une héroïne forte et qui n'a pas froid aux yeux...
Pas de doute, Enola Holmes est un personnage à suivre de près, surtout dans les tomes à venir !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire