lundi 4 décembre 2017

Le fantôme de Sarah Fisher

HISTOIRE

Sarah Fisher se réveille dans un endroit inconnu, avec des vêtements qui ne lui appartiennent pas. Très vite, la vérité s'impose : elle est devenue un fantôme !
Elle va alors enquêter pour découvrir ce qui s'est passé avant sa mort...

CRITIQUE

J'ai emprunté ce livre par curiosité car le résumé me parlait.
Le résultat donne un roman plutôt sympa pour la jeunesse. Mais je suis clairement pas (plus) le public cible !

Sarah Fisher, devenue fantôme, veut percer le mystère entourant sa mort. Pour cette raison, elle va devenir une revenante et retourner sur les lieux où elle vécu.

L'histoire, très courte (à peine 133 pages) ne souffre d'aucun temps mort et on va direct à l'essentiel. Et c'est bien là mon plus gros problème : non seulement on n'a pas le temps de souffler, mais on doit aussi composer avec les éléments qui arrivent bien trop rapidement.

Je pense notamment à la mythologie "fantômatique". On nous balance tous les éléments de façon rapide et on doit rapidement assimiler. Heureusement, y a pas grand chose, donc on retient assez vite et facilement.

Autre problème : la cohérence. Encore une fois, ça va très vite, mais je trouve quand même que certains détails sont énormes dans l'intrigue : genre un flic qui trouve tout à fait logique d'embarquer deux petites filles dans ses investigations. Je veux bien qu'on soit dans de la fiction, mais je trouve qu'on est dans le grand n'importe quoi !

Pour le reste, j'ai malgré tout été prise car je voulais aussi percer le mystère entourant la mort de Sarah. Je me doutais du nom du coupable et le twist final ne m'a pas surprise. Ceci dit, je ne me suis pas ennuyée une seconde.

Sarah est une demoiselle très attachante, avec qui on partage son aventure. La narration est à la troisième personne, mais l'auteure reste constamment avec elle. Plutôt sympa, même si j'aurais aimé avoir la même scène selon différents points de vue. Histoire d'apporter plus de richesse à l'ensemble.

Le style d'Agnès Laroche est percutant et va droit au but. Très pratique au vu du lectorat visé ; les jeunes lecteurs y trouveront leur compte, d'autant que la police de caractère est assez grande.

Le fantôme de Sarah Fisher est un bon début pour des jeunes lecteurs désireux de se lancer dans le policier, avec une touche de fantastique en plus. Je ne suis clairement pas le public cible, mais je l'ai quand même trouvé sympa !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire