lundi 23 février 2015

La Sélection, tome 1

HISTOIRE

Dans une monarchie de castes, America Singer est choisie, avec 34 autres filles pour participer à la Sélection, une compétition qui permettra au prince Maxon de trouver sa future épouse. Commence alors pour la jeune fille un jeu où complots et séduction s'en mêlent...

CRITIQUE

Ah, La Sélection… Depuis le temps que j’en entends parler, que ce soit en bien ou en mal, je me devais de l’avoir dans ma PAL pour pouvoir le lire un jour. C’est désormais chose faite, et autant vous le dire tout de suite : je n’ai pas du tout aimé.

L’histoire se passe dans un monde pseudo-dystopique où les USA ont été remplacé par Illéa, une monarchie de castes (huit en tout). L’héroïne, America est alors sélectionnée parmi 34 autres candidates pour participer à la Sélection, sorte de Bachelor géant où l’une d’elles deviendra la future épouse du prince Maxon.
Je dis pseudo-dystopique pour la simple et bonne raison que rien n’est développé. Et encore, on apprend la naissance d’Illéa grâce à un cours d’histoire disséminé dans le bouquin, mais l’auteure ne tente rien pour expliquer les choses dans le détail. Tout est survolé : on ne sait pas comment la monarchie et les castes sont nées, la naissance de la Sélection… Rien. Que dalle. Et démerde-toi pour comprendre ce qu’on te sert.

Idem pour le côté télé-réalité : on est censé suivre les filles dans une sorte d’émission que retransmet en direct leur vie au château. Alors, à part le bulletin hebdomadaire et quelques séances photos, l’aspect télé n’est pratiquement jamais abordé. Je ne comprends même pas qu’on puisse en parler, car à priori, il n’y a pas de caméras partout dans le palais (ou du moins, c’est ce que j’ai cru comprendre…). C’est dommage car le récit aurait pu apporter un petit plus, mais c’est complètement loupé.

Concernant l’histoire… Là, je vais être franche : je me suis ennuyée. Quelques jours après avoir lu le roman, je ne me rappelle presque de rien. J’ai même eu l’impression de n’avoir rien lu du tout ! Cela démontre bien l’impression d’avoir lu du vide en refermant le bouquin. Car, qu’est-ce que nous avons ? America et sa vie dans sa famille, la Sélection, son arrivée au palais, les premières amitiés et rivalités et bien entendu le fameux triangle amoureux pas du tout amené comme il faut. Mais j’y reviendrais plus loin.

Je suis surtout frappée par le manque de cohérence du récit : ainsi, par exemple, il est question dans le roman d’un groupe de rebelles, contre le pouvoir, qui apparemment, attaque régulièrement le château. Ce qui me sidère, c’est que manifestement, la sécurité du palais frise le zéro pointé. Les dirigeants connaissent l’existence de ces groupes de rebelles, et malgré cela, ces derniers arrivent à percer régulièrement les défenses… C’est quand même énorme !

L’autre détail qui me dérange, c’est le point de vue en « je ». C’est America qui parle, donc on ne suit l’aventure de la Sélection qu’à travers ses yeux. J’aurais aimé connaître le point de vue de sa famille, par rapport au côté « voyeurisme » (et encore) de la Sélection, par exemple ou encore du point de vue d’Aspen, de Maxon et même des autres filles sélectionnées…

En fait, le gros problème, c’est qu’à aucun moment, je n’ai été surprise. Tout est d’ailleurs devinable à l’avance : la participation d’America à la Sélection (en même temps, y aurait pas eu d’histoire si elle n’avait pas été prise…), ses amitiés et amours… Et c’est là où le triangle amoureux se révèle assez plat : entre le garde à la fierté mal placée et le prince niais, mon cœur… ne balance pas ! Mais l’héroïne est bien sûr tiraillée entre deux. Ce qui d’autant plus comique qu’elle ne voulait pas du tout rencontrer le prince au départ…

Eh bien, tiens, parlons-en d’America. Elle m’a exaspérée, du début à la fin. J’ai trouvé sa manière d’agir agaçante : elle change d’avis comme on change de chemise. Elle ne veut pas rencontrer le prince, mais après sa rencontre, elle se dit que finalement, il n’est pas si mal… Je suis très sceptique concernant son comportement. J’ai trouvé ce changement d’attitude trop brutal, pas correctement amené. Et c’est d’autant plus déconcertant qu’on suit le récit de son point de vue…

Concernant les deux hommes, aucun ne m’a plu. On a d’abord Aspen, le garde qui possède une fierté assez mal placée et qui change aussi d’avis de façon paradoxale. Quand à Maxon, je l’ai trouvé niais, avec un côté « tout beau, tout gentil ». Non, ce genre de type ne me fait pas du tout rêver.

Pour les personnages secondaires, seule Marlee a su tirer son épingle du jeu. Quand à Céleste, entre nous, heureusement qu’elle est là pour mettre un peu d’ambiance, sinon, cette compétition serait bien plate… Même si on n’échappe pas au cliché de la pouf de service.

Le seul point positif que je retiendrais de cette lecture, est le style. Car le livre se dévore en quelques heures à peine, tant l’écriture (ou la traduction) est fluide.


Un premier tome qui n’aura pas su me séduire, de part la faiblesse et les incohérences de son histoire, l’aspect dystopique et télé-réalité pas très peu exploités et des personnages creux et insupportables. Seul le style sauve la mise, mais ce n’est pas suffisant pour me convaincre.

5 commentaires:

  1. Bonjour,

    Je t'écris car je viens de connaitre via youtube. Je tiens à te dire que je suis en admiration car ton goût pour la lecture me touche vraiment. Je suis étudiante en architecture, ma filière est parfois lourde et lorsque je vois tes vidéos cela m'apaise et me donne l'envie de lire les livres que tu as aimé ou que tu recommandes.
    Tu ne fais plus de vidéos par contre, cela est bien dommage. J'espère que tu continueras à écrire et surtout à nous faire part de tes lectures!
    Bises
    Nat.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouah, merci pour ton commentaire, ça me touche énormément :D
      J'ai recommencé les vidéos il y a peu. Et normalement, je devrais en tourner une nouvelle dans les prochains jours :)

      Supprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  3. Je rejoins totalement ton avis concernant ce livre. Tu as merveilleusement retranscrit ma façon de voir les choses (avec tes mots bien entendu). (; Très bonne chronique. Comptes-tu tout de même lire les tomes suivants ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup :)
      Je ne sais pas encore si je lirais les autres tomes, mais si c'est le cas, je les emprunterais.

      Supprimer